L’évêque
 
                                                    Ajaccio, le lundi 30 mars.
 
Chers Pères, Je vous espère en forme malgré les conditions difficiles de ce carême. N’hésitons pas à nous partager des nouvelles les uns des autres. Voici quelques précisions pour les jours à venir.
La Semaine Sainte approche ; une Semaine Sainte très particulière puisque nous célébrerons ces offices en privé. Dans la mesure du possible et dans le respect des règles de prudence, je vous invite à célébrer avec au moins un fidèle. Compte tenu de la spécificité des jours Saints, nous sommes invités à privilégier la célébration des offices de la Semaine Sainte dans les églises paroissiales et à en communiquer les horaires aux fidèles qui pourront ainsi s’y unir par la prière. Il est souhaitable également de sonner les cloches au début des offices des Rameaux, de la Veillée Pascale et du dimanche de Pâques.  Certains d’entre vous filment leurs célébrations et les retransmettent sur Facebook. Je le fais également pour certaines célébrations. Je vous encourage à donner, en plus, à vos fidèles des « outils » pour prier à la maison. Avec les célébrations télévisées, il y a le risque de rester « spectateur ». Ce serait une belle grâce si ce temps d’épreuve pouvait permettre à certains de (re)découvrir la prière ou la lecture de la Parole de Dieu à la maison !  Ensemble, implorons la Vierge Immaculée !
Consécration de la Corse au Cœur Immaculé de Marie le 4 avril
Comme vous le savez, à Fatima, la Vierge Marie demande d’honorer particulièrement son Cœur Immaculé le premier samedi du mois. C’est pourquoi, je vous invite à célébrer la messe (en privé) en mémoire de la Vierge Marie samedi prochain 4 avril, si possible à 11h. Nous célébrerons ainsi en communion les uns avec les autres, mais aussi avec tous les fidèles qui voudront bien s’associer à cette prière. Je célébrerai personnellement à la cathédrale où la messe sera précédée par le renouvellement des vœux des magnifiques anciens par le maire (ce qui n’a pu être fait le 18 mars). A la fin de la messe, après la postcommunion, nous renouvellerons la consécration de la Corse au Cœur Immaculé de Marie à l’aide de la prière que nous avions utilisée en 2014 (ci-jointe). La messe sera filmée et retransmise sur nos réseaux sociaux. Je vous invite à diffuser largement cette information pour qu’un maximum de fidèles puisse s’associer à cet événement. Dans ce moment d’épreuve qui cause tant de souffrances, posons ensemble un véritable acte de foi en l’intercession puissante de la Vierge Marie ! 
 
Les prêtres d’Ajaccio pourront prendre la messe de Sainte Marie, reine et mère de miséricorde, et les autres la messe du Cœur Immaculé de Marie ; cf. Messes en l’honneur de la Vierge Marie, p. 262 et p.192. 

 
Dimanche des rameaux Dans le contexte actuel, il nous est demandé de ne pas célébrer à l’extérieur des églises et (en dehors de la cathédrale) d’utiliser l’entrée simple (la troisième forme dans le missel romain, c’est-à-dire sans bénédiction de rameaux, en lisant simplement l’antienne d’ouverture qui fait mémoire de l’entrée de Jésus à Jérusalem).  Je célébrerai à la cathédrale à 10h et bénirai les rameaux « par la voie des ondes », comme le fait le Pape lors d’une bénédiction urbi et orbi. Cette messe sera diffusée sur nos réseaux. Nous comptons demander à FR3 Via Stella s’ils acceptent de filmer cette bénédiction afin qu’un maximum de fidèles puisse s’y associer. 
Jeudi Saint. Lors de la messe en mémoire de la Cène du Seigneur, le lavement des pieds est omis et le SaintSacrement sera conservé dans le tabernacle. Là où plusieurs prêtres vivent ensemble, il est demandé de concélébrer. On pourra sonner les cloches au moment du gloria (elles resteront silencieuses jusqu’à la Vigile pascale). A l’issue, chacun pourra bien entendu prendre le temps d’adoration qu’il souhaite en ce moment si particulier où nous faisons mémoire de l’institution de l’eucharistie et du sacerdoce ministériel ainsi que du commandement du Seigneur sur la charité fraternelle. 
Vendredi Saint. Il serait bon d’inviter les fidèles à prier le chemin de Croix à la maison. Chaque curé peut proposer une méditation pour les fidèles de sa paroisse. On peut en trouver aussi sur liturgie.catholique.fr.  Pour l’office de la Passion, on ajoutera une onzième intention à la grande prière universelle : Prions pour tous les pays touchés par l’épidémie de Corona Virus.  Dieu éternel et tout-puissant, force de ceux qui espèrent en toi, regarde avec compassion ceux qui se trouvent, en ces jours, dans une situation de désarroi : nous te prions pour les malades et pour ceux qui les soignent ; que tes secours, toujours présents, assistent ceux qui ont besoin de toi et que ta grâce accorde aux défunts la vie éternelle que tu veux offrir à tous. Par Jésus, le Christ notre Seigneur. R/. Amen Si le prêtre est seul, la grande prière universelle sera dite sans la mention « frères bien-aimés » lorsqu’elle est présente dans les introductions (intentions n°1 et 10).  Samedi Saint L’Église invite à se tenir dans la prière confiante, dans l’attente de la résurrection du Seigneur. La liturgie des heures (disponible sur le site AELF.org) peut permettre de s’unir avec toute l’Église dans une même espérance.
Célébration de la Vigile Pascale Celle-ci n’est célébrée que dans les églises Cathédrales et Paroissiales. Pour l’ouverture solennelle et le lucernaire. Tout le début de la Vigile est simplifié, sans feu ni sa bénédiction. Comme il n’y a pas de procession, le cierge pascal sera installé directement à son emplacement définitif selon les usages des églises. On pourra faire la préparation facultative du cierge pascal. Suit directement l’annonce de la Pâque. Si le prêtre est seul, il peut dire ou chanter l’annonce de la Pâque face au cierge pascal et il est suggéré d’utiliser plutôt la 1ère forme sous le mode de la préface (Missel romain p. 234), sans les parties entre crochet (adresse aux fidèles et dialogue cf. p.235). Pour la Liturgie de la Parole Elle se déroule comme d’ordinaire (cf. Missel Romain n. 20-22 p. 242). Si le prêtre est seul, il pourra omettre la monition d’introduction (cf. missel romain n. 22 p. 242). S’il ne lit pas les sept lectures de l’Ancien Testament, il pourra n’en lire que trois, voire seulement deux, dont obligatoirement le récit de l’Exode (3e lecture). Pendant l’Hymne pascale (le chant du Gloire à Dieu), selon les usages on pourra maintenir la sonnerie des cloches. Après le Gloire à Dieu, suit comme d’ordinaire la collecte (Missel Romain n. 32 p. 248), puis l’épitre Rm 6, 3-11), et enfin l’alléluia suivi de l’évangile Pour la liturgie baptismale On omettra la litanie des saints, la bénédiction de l’eau baptismale, et les baptêmes. On passera directement à la rénovation de la foi baptismale (Missel romain n. 46 p.256). Si le prêtre est seul, il pourra remplacer la forme dialoguée de la rénovation des promesses baptismales par le Credo selon l’une ou l’autre des deux formes habituelles (Symbole des Apôtres ou de Nicée-Constantinople) On pourra sonner les cloches à la fin de la célébration selon les usages locaux.
Dimanche de Pâques La messe du jour de Pâques se déroulera comme d’habitude, on pourra sonner les cloches de l’église au début et à la fin de la célébration de la messe. Je célébrerai à la cathédrale à 10h, nous espérons que FR3 Via Stella acceptera de retransmettre la messe en direct.  Dimanche de la Miséricorde  Dans le but de faire monter vers le Seigneur une prière unanime de tout notre diocèse, une neuvaine préparatoire au dimanche de la Miséricorde (19 avril) sera proposée. Celle-ci commencera le Vendredi Saint. 
Messe chrismale Il est difficile de faire des prévisions de calendrier. Pour des raisons d’organisation, il nous faut cependant prévoir un certain nombre de rendez-vous, quitte à apporter par la suite des modifications. C’est ainsi que nous prévoyons la Messe chrismale le dimanche 24 mai à 16h à l’église paroissiale de Corte. Merci de bien noter ce rendez-vous important pour notre diocèse.  Continuité de la quête Cette crise aura, entre autres, de graves conséquences sur la situation financière de notre diocèse. L’Eglise a pourtant un rôle essentiel à jouer, particulièrement en ces temps troublés. Et pour cela elle a besoin de moyens. Plusieurs diocèses ont déjà réagi et mis en place une « continuité de la quête » grâce en particulier à l’application « La Quête ». La plupart des unités paroissiales du diocèse sont déjà répertoriés sur ce site : https://www.appli-laquete.fr/                   
Il suffit aux fidèles de télécharger l’application La Quête. Ils peuvent faire ainsi un don depuis chez eux, par exemple lorsqu’ils assistent à des offices retransmis sur les réseaux ou à la télévision.  Pour ceux qui sont moins à l’aise avec les applis sur les téléphones, nous allons très prochainement mettre en place sur le site diocésain un lien sur lequel il suffira de cliquer.  Tous les fonds ainsi collectés sont directement crédités sur les comptes des unités paroissiales concernées.  Vous l’avez compris, l’efficacité de ce système repose en grande partie sur vous. Merci de « jouer le jeu » et de communiquer à ce sujet. Ce peut être l’occasion de rappeler la signification spirituelle de la quête, surtout au cours de l’eucharistie. 
En ces temps d’épreuve, sachez que je vous porte particulièrement dans ma prière. Je ne vous ai pas encore tous appelés personnellement, mais je le fais peu à peu. N’hésitez pas à m’appeler si vous le souhaitez. Restons en tout cas bien unis dans la prière et l’espérance.  Bien fraternellement,